Triller scientifique à la fondation n°4

Le chercheur fantôme - Robin Cousin


Le problème P=NP est considéré comme l'un des problèmes mathématiques les plus importants de notre époque. A ce titre, l'Institut de mathématique Clay en fait l'un des 7 problèmes du prix du millénaire, ce qui permettrait à celui qui pourrait prouver que P égale NP ou que P est différent de NP de gagner un million de dollars. Car en effet, à ce jour, ce problème est irrésolu. Et il constitue le noeud de l'album de Robin Cousin, dont Le chercheur fantôme est une grande réussite en matière de thriller scientifique accessible à tous. La lecture de la BD vous informera des enjeux du problème P=NP en informatique théorique, mais si les maths ne sont pas votre tisane du soir, aucun problème : Le chercheur fantôme est ouvert à tous les lecteurs, connaisseurs en sciences ou pas. 


Au contraire, Robin Cousin réussit une excellente vulgarisation de la recherche expérimentale. Dans cet album au graphisme rond et naïf, aux personnages courts et boulots, au trait épais et géométrique, aux aplats de couleurs apaisants, se joue une intrigue prenante aux airs de Dix petits nègres.

Cousin imagine une Fondation pour l'étude des systèmes complexes et dynamiques, prévue pour fonctionner par cycles de 7 ans, au cours desquels 24 chercheurs sont accueillis en huis-clos, nourris, blanchis, logés, et invités à conduire leurs travaux en bénéficiant de moyens illimités, dans un cadre aussi gigantesque que bucolique, légèrement futuriste. Linguistique, biologie, informatique, mathématiques... Ces 24 chercheurs oeuvrent pour la science mais le temps leur est compté : en même temps qu'il doit favoriser la réussite de leurs recherches, chaque cycle avance immuablement vers le chaos. L'échelonnement de l'arrivée des chercheurs dans la Fondation (un nouveau résident arrive chaque trimestre) est pensé pour créer une émulation scientifique et un mûrissement de ces pensées de savants, par un jeu d'interactions scientifiquement mesuré.

Mais un point critique survient toujours, à partir duquel l'organisation devient chaotique. Il incombe au premier résident de retarder ce désordre, ou plutôt de le canaliser au gré des arrivées successives des chercheurs, et de le contenir savamment dans les limites qui permettront l'idéale exaltation des recherches de chacun.  Lorsque la situation échappe au contrôle du premier résident, et à défaut au terme du cycle, une équipe de nettoyage vient forcer le départ des 24 pensionnaires et préparer le départ d'un nouveau cycle de 7 ans.

Robin Cousin maîtrise parfaitement le rythme narratif et la structure de son récit. Il instaure une ambiance semi feutrée, énigmatique. Il insinue le mystère et entretient les doutes avec la présence d'un chercheur que, justement, ses voisins n'ont jamais rencontré. Ce chercheur fantôme travaille sur le problème P=NP, et s'il prouvait que l'égalité se vérifie, il révolutionnerait la science. Mais son invisibilité dans la Fondation intrigue et inquiète ses voisins.





Le chercheur fantôme

Dessin et scénario : Robin Cousin

1re publication : 2013

Editeur : FLBLB 



Sur Amazon


Écrire commentaire

Commentaires: 0